La production laitière néerlandaise : thème central du voyage d'étude des BTSA ACSE de l’ISVT.

Publiée le 06 mars 2017

La classe de 2ième année de BTSA ASCE de l’ISVT dans le cadre d’un projet « Mobil’Europ par apprentissage » soutenu par le Conseil Régional AURA revient d’un voyage d’étude de 10 jours aux Pays-Bas. Plusieurs visites d’élevages laitiers, d’entreprises spécialisées et d’un institut de recherche ont permis d’avoir un aperçu de la conduite des systèmes laitiers. Actuellement 18 000 producteurs laitiers avec des structures de 100 à 400 vaches laitières assurent une production nationale largement excédentaire et permettent des exportations des fameux fromages Gouda, Edam,.... Le voyage a aussi permis de découvrir d’autres facettes de ce pays, avec la production ovine et la race Texel, la production de tomates et de fleurs sous serres, le marché aux fleurs Royal Holland Fleura à Aaslmeer et le mythique stade de foot de l’Ajax d’Amsterdam. Les étudiants ont été impressionnés par la propreté des exploitations et l’ingéniosité développée pour assurer l’asséchement des parcelles.


Vers des systèmes très spécialisés et automatisés

Malgré une conjoncture très morose, Les Pays-Bas est l’un des seuls pays de l’Union Européenne à avoir augmenté sa production laitière sur l’année 2016, et ce au détriment de l’environnement puisque l’état néerlandais a été obligé de prendre des mesures d’obligation de réduction de troupeau pour éviter les pollutions par les phosphates. L’ensemble des visites d’exploitations laitières ont amené les étudiants au même constat : l’automatisation permet l’augmentation de la productivité de la main d’œuvre et la délégation des travaux d’épandage et de récolte pour une spécialisation sur le cœur de métier. L’exploitation de M. Bonestro par exemple produit 3,2 millions de litre sur 60 ha en zéro pâturage. Le remplissage du bol mélangeur est réalisé 8 fois par jour grâce à un automate qui distribue sur la table d’alimentation la ration aux 320 vaches laitières. L’investissement réalisé se porte à 2 millions d’euro, 6500 € par vache laitière (300 places). Le bâtiment est prévu pour une extension de cheptel de 200 laitières. Aujourd’hui, cette structure fait face à des difficultés économiques, avec un prix du lait excessivement bas, 290 €/1000 L et à un coût du foncier excessivement élevé, jusqu’à 1500 € de fermage à l’hectare et de 50 à 120 000 € l’hectare à la vente.
Les étudiants ont aussi eu la chance de visiter 2 entreprises bien connues du secteur agricole, Lely, l’un des pionniers des robots de traite et Trioliet, spécialisé dans les mélangeuses. M Jarno Renik de cette dernière entreprise a pris une journée pour nous faire découvrir outre les chaînes de montage, le matériel en action sur 2 exploitations laitières. 

 

L’une des plus importantes fermes de recherche au niveau européen

Le Friesland est bien connu pour sa production laitière et sa race : la frisonne. C’est tout naturellement dans cette région que les partenaires du secteur laitier ont développé une ferme pilote avec 500 vaches laitières sur 300 hectares en banlieue de Leeuwarden. L’objectif est d’avoir dans un même lieu, la recherche, l’enseignement, la vulgarisation auprès des agriculteurs, mais aussi auprès des citadins. Dairy campus (https://www.dairycampus.nl/en/Home.htm), administré par l’université de Wageningen, est un lieu qui cherche à faire le lien entre le monde rural et le monde urbain. Une vidéo sur ce site (https://www.youtube.com/watch?v=HSEXfWJlrz4) montre bien la volonté de cette organisme et l’obligation du monde agricole d’intégrer les valeurs du développement durable.


Une production intensive de fleurs et une plaque tournante du commerce

Les BTS ACSE ont visité bien d’autres structures agricoles, dont une exploitation horticole spécialisée dans la production de chrysanthème Sur 15 ha de serres réparties sur 3 sites, l’entreprise Lilyflower produit annuellement 150 millions de fleurs de différentes couleurs. Celles-ci iront pour plus de 50% sur le marché Russe. La production est très intensive et le sol quasiment inerte sert uniquement de support pour les plants après un apport d’engrais organiques (fiente de poules en bouchon). La gestion de l’eau de récupération des toitures se fait par sonde. La récolte est encore manuelle, mais est facilité par des convoyeurs. Les fleurs ont une durée de vie de 21 jours dans des conditions optimums de conservation. Elles transitent par le marché aux fleurs Royal Holland Flora, plaque tournante du commerce des fleurs. Là tous les jours, 31 millions de fleurs partent comme ont pu constater les étudiants vers de nombreuses destinations, Russie, Chine, Pays de l’Union Européenne…Le marché se tient le matin de 6 à 7 h 00 et l’ensemble de la marchandise doit être évacué avant 10 h 30. Une multitude d’agents équipée de chariots motorisés s’active à cela comme le montre la photo.

 

 

 

 

 

 

 

 

Un passage par le stade mythique de l’Ajax d’Amsterdam

Difficile d’échapper lorsque la majorité des étudiants sont fans de football à la visite du stade de l’Ajax d’Amsterdam et à la boutique des supporters. Celle-ci permet de rentrer dans les coulisses et d’approcher des lieux où évoluent les stars du ballon rond, vestiaire, salle de conférence de presse… beaucoup de rêves pour les 11 étudiants qui évoluent le week-end sur les terrains départementaux.

Mais aussi...

La visite des 19 moulins de Kinderdijks, du port de Rotterdam, du musée Heineken, et de la ville d’Amsterdam. La découverte de la technique des polders. La surprise devant la propreté des exploitations agricoles. La déception de la rencontre avec les étudiants de l’université de Leeuwarden. Le problème de la communication en anglais….et le temps gris et froid.


Ce voyage plein de richesses a permis aux étudiants en BTSA ACSE de l’ISVT de rencontrer de nombreux acteurs de la filière agricole. Ils n’oublieront pas l’accueil chaleureux réservé lors de l’ensemble de ces visites et surtout la visite de Dairy Campus, témoignage de la collaboration entre l’ensemble des acteurs de la filière laitière. Ils n’oublieront pas non plus ces 10 jours de vie commune, où chacun a su mettre du sien pour rendre ce voyage agréable, malgré les péripéties du départ.


A noter : Une restitution sera faite par les étudiants en BTSA ACSE par apprentissage à l’ISVT, le jeudi 16 mars 2017 à 10 h 00. Vous êtes cordialement invité pour venir débattre avec eux.
 

Voir toutes les actualités »