LES BTS 2 GEMEAU AUX THERMES DE ST LAURENT LES BAINS

Publiée le 11 mars 2019

 

Dans le cadre de la formation de BTS GEMEAU, les étudiants sont amenés à découvrir les différentes utilisations de l’eau.

Grâce à Monsieur Thomas MARZAL directeur des thermes de Saint-Laurent-les-Bains nous avons eu la chance de visiter l’ensemble des locaux ; la partie soin et la partie réseau technique permettant d’alimenter en eau thermale l’ensemble de la station.

Saint Laurent les Bains est un petit village situé en Ardèche, à 840 mètres d’altitude, avec une centaine d’habitant à l’année.

 

Ce petit village d’Auvergne Rhône-Alpes, voie chaque année près de 200 000 curistes qui viennent profiter des biens fait des eaux thermales à travers divers soins proposés. Créé en 1993 le centre thermale « des chaines du soleil » exploite une des deux sources présentent. Cette eau regorge de minéraux et d’oligo-éléments qui ont des biens fait pour le corps humain.

 

 

 

 

 

 

 

L’une de ses deux sources situées sur la place du village  a une température de sortie de 53°.

Sa température élevée de 53°C s'explique par la remontée rapide des eaux le long d'une grande faille ouverte. La profondeur pourrait atteindre 2500 mètres. Ces deux sources, formes à elle deux un débit de 11 m³ /h. Ces sources date d’il y a environ 17 000 ans.

Les eaux métalliques, peu minéralisées, comme c’est le cas pour les sources de Saint-Laurent les Bains, favorisent les dilatations vasculaires périphériques, l’oxygénation des tissus et la sédation des douleurs. Ces eaux sont particulièrement reconnues dans le traitement des névralgies et des rhumatismes.

Le centre thermal doit respecter des normes de qualités, et de quantités vis-à-vis de leur clientèle et doit également fournir une eau de 36°C pour ces clients, lors des différents soins.

Durant cette visite Monsieur MARZAL nous a expliqué et montré les différentes étapes de refroidissement de cette eau, les différentes analyses réalisées par le laboratoire pour vérifier l’absence de bactérie (légionelle). C’est une bactérie qui se développe dans les eaux chaudes et pouvant avoir des conséquences sur le système respiratoire.

Partie technique :

Une fois les eaux de la source récupérées, elles sont redirigées vers le centre thermal, avec un débit de 6 m³ /h, elles sont ensuite refroidies à l’aide d’une tour de refroidissement qui la fait passer de 53°C à 38°C grâce au système d’échangeur à plaque.

L’eau est ensuite acheminée vers un bassin de stockage d’une capacité de 80 m³, avec une chloration, pour être mis à disposition des différents soins sans risque de contamination.

Une fois l’eau utilisée pour l’ensemble des soins, elle est chargée en matières en suspension, bactéries, germes, matières organiques…etc. Devant respecter des normes de rejet dans le milieu naturel, elle est traitée puis refroidit.

Me BRANQUINHO – Enseignante BTS GEMEAU

Voir toutes les actualités »