Les BTSA ACSE de l’ISVT, au cœur de l’automatisation de la production laitière en Suède

Publiée le 23 févr. 2015

La classe de 2ième année de BTSA ASCE de l’ISVT dans le cadre d’un projet « Mobil’Europ par apprentissage » soutenu par le Conseil Régional d’Auvergne revient d’un voyage d’étude de 10 jours en Suède. Les étudiants, à travers plusieurs visites ont abordé l’automatisation de la production laitière sur des structures de 200 à 400 vaches laitière. De plus, ils ont eu la chance de découvrir l’unité de production des robots de traite DeLaval, ainsi que la ferme d’expérimentation du groupe. Ils ont pu échanger avec des étudiantes en agronomie lors de la visite du centre de recherche de l’université suédoise-SLU. Ce voyage, plein d’enseignements, les a amenés de Stockholm à Malmö, ville surprenante par son engagement pour le développement durable.

Vers des systèmes totalement automatisés

 

Toutes les visites dans les exploitations laitières (uniquement 2800 unités au total sur la Suède) ont amené les étudiants au même constat : l’automatisation peut permettre l’augmentation de la productivité de la main d’œuvre. Sur l’exploitation de Gostad, 4 associés (dont 2 proches de la retraite) pour 2,5 millions de production, seul le remplissage du bol mélangeur est réalisé 2 fois par jour. Un convoyeur amène le mélange dans un wagonnet qui distribue sur la table d’alimentation la ration, 6 fois dans la journée aux 230 vaches laitières et 70 génisses. 8 distributeurs automatiques de concentrés et 3 robots de traite complètent les équipements. L’investissement réalisé se porte à 2 millions d’euro, 7000 € par vache laitière (300 places).

Le bâtiment est prévu pour une extension de cheptel de 70 laitières. Aujourd’hui, cette structure fait face à des difficultés économiques, environ 7000 € de perte par mois, faute du prix du lait excessivement bas, 290 €/1000 L. Au cœur de cette automatisation, le groupe DeLaval, propriété de Tetrapak, les étudiants ont pu visiter la chaine de montage des robots de cette marque, ainsi que la ferme expérimentale où les nouveaux prototypes sont testés par les ingénieurs avant d’être proposé à la vente. Coïncidence, ce jour-là, la plupart des VMS (voluntery milk system) en assemblage était pour le marché français. La chargée commerciale conduisant la visite a insisté sur l’importance du suivi qualité dans l’entreprise et sur la multiplicité des équipements proposés par la société, systèmes de traite, d’alimentation, de curage…mais aussi des outils de gestion du troupeau.

L’une des plus importantes fermes de recherche au niveau européen


Le groupe avait commencé le voyage par une rencontre avec des étudiants de l’université vétérinaire et d’agronomie d’Uppsala. Cette université bénéficie d’une des plus importantes fermes de recherche au niveau européen. Elle conduit un cheptel conséquent : 300 vaches laitières, 120 truies et une unité d’engraissement, un atelier de volailles et des chevaux. Pour répondre aux exigences de durabilité, elle valorise toutes les déjections dans son méthaniseur et recycle son eau chaude pour chauffer les bâtiments d’élevage. Un abattoir implanté localement réduit le transport des animaux. Pour l’atelier lait, elle bénéficie du soutien du groupe DeLaval qui y a testé son premier carroussel automatisé. Les jeunes BTSA ont écouté Mme Ylva Stevejosson(chercheuse de l’unité porcine) présenter l’ensemble de la structure. Ils ont ensuite à l’aide d’un diaporama donné aux étudiants suédois présents un aperçu de l’agriculture altiligéroise.


Un souci de durabilité dans le développement urbain


Les BTS ACSE ont visité bien d’autres structures agricoles, ainsi que l’usine Vaderstad fabricant de matériel agricole. Ils ont surtout été surpris par le souci de durabilité dans le développement urbain, surtout dans la ville de Malmö avec ses 430 kms de pistes cyclables. Cette cité du sud de la Suède proche du Danemark, a développé des éco-quartiers. Les jeunes se sont promenés dans l’un des plus récents, nommé Masthusen, bâti sur une friche industrielle. L’habitat est concentré dans des petits immeubles peu énergivores, avec des espaces ouverts et des magasins de proximité. La circulation des vélos y est privilégiée.
Ce voyage plein de richesse a permis aux étudiants en BTSA ACSE de l’ISVT de rencontrer de nombreux acteurs de la filière agricole. Ils n’oublieront pas l’accueil chaleureux qui leur a été réservé, drapeau français chez DeLaval, et bien souvent des collations. Thomas Berglund, agriculteur, gérant d’une exploitation avec 25 salariés produisant 3 millions de litre de lait en agriculture biologique avec 500 000 litres en transformation fromagère type parmesan et bien d’autres productions, les aura marqués par son charisme et son esprit d’ouverture, les incitant à aller voir ailleurs avant de construire leur propre entreprise, leur expliquant qu’il n’avait fait que reproduire des éléments collectés lors de ses nombreuses visites et rencontres.

A noter : Une restitution sera faite par les étudiants en BTSA ACSE par apprentissage à l’ISVT, le vendredi 3 avril 2015 à 10 h 00. Vous êtes cordialement invité pour venir débattre avec eux.

Voir toutes les actualités »