Regards croisés sur la filière lait à l’ISVT

Publiée le 06 déc. 2018

Pour la 6ème année, les élèves des formations agricoles de l’ISVT ont participé au festival ALIMENTERRE.
Cette année la thématique à l’honneur fut le lait, grâce notamment au documentaire proposé par le festival « la planète Lait » du réalisateur Andreas Pichler.

Par les différents portraits d’acteurs de la filière lait mondial, les élèves ont pu appréhender, grâce à ce documentaire, 3 grandes thématiques du lait : la production, la consommation/santé et l’économie/politique.
Mais c’est grâce à un jeu coopératif « l’histoire de marguerite » que les élèves ont pu découvrir les composantes de la filière, les impacts et les marges de manœuvre possibles.

Ainsi par table de 6, ce sont donc les 60 élèves, futurs agriculteurs, qui ont pu échanger sur leurs pratiques, expériences dans leur lieu de stage, d’apprentissage et leur futur projet d’installation pour certains.
Chaque table de discussion était animée par un élève de 1ère STAV (sciences et technologies de l’agronomie et du vivant), qui a préparé en amont cette demi-journée d’échange. Dans un premier temps, la préparation consistait à se documenter et à mutualiser leurs découvertes sur la filière puis dans un deuxième temps l’appropriation du jeu coopératif pour en faire l’animation le jour J.

Mais cet échange ne pouvait se faire sans y inviter le monde agricole et celui de la formation.
Ainsi 3 agriculteurs (M.Fonton, ancien paysan producteur de lait biologique à Brioude, un des fondateurs de biolait 43 ; M. Dufaud, paysan producteur de lait conventionnel à Lapte et M.Chamard, paysan producteur de lait biologique à St Christophe sur Dolaizon) et les enseignants en économie, zootechnie, agronomie de l’ISVT, étaient présents, un à chaque table, comme soutien, apport de fond à l’échange.


Trois heures de jeu et de débat furent nécessaires. Les élèves ont dû replacer les acteurs et les éléments de la filière (ex : compléments alimentaires, déjections, poudre de lait, pays du Sud, PAC..) à chaque étape de celle-ci (amont/production/transformation, distribution/consommation). Puis ils ont replacé les acteurs du documentaire en échangeant leurs impressions et enfin se placer eux-mêmes dans la filière.
Tout le monde ayant trouvé sa place, des cartes d’impacts environnementaux et socioéconomiques étaient à positionner dans la filière. Enfin les marges de manœuvre étaient à proposer, débattre à chaque table.


La demi-journée d’échange s’est terminée sur un tour de toutes les tables où un des élèves a rapporté les sujets qui ont été le plus débattus. Ainsi la question du prix juste, du mal être paysan, mais aussi l’autonomie alimentaire des fermes et la mutualisation de la transformation et la réorientation des aides publiques furent largement débattus.

Cette 6ème participation au festival ALIMENTERRE fut très intéressante par l’échange qui a été rendu possible entre tous les futurs agriculteurs en formation à l’ISVT, le monde agricole et de la formation sur une des principales productions agricoles de notre départ
 

Voir toutes les actualités »